Images fournies par la Société de développement Angus.

LA REVITALISATION DU VIEUX-POINTE-AUX-TREMBLES S’ANNONCE SPECTACULAIRE

La Société de développement Angus a présenté publiquement hier soir les maquettes de son projet destiné à dynamiser le centre du « village » du Vieux-Pointe-aux-Trembles, situé à l’angle du boulevard Saint-Jean-Baptiste et de la rue Notre-Dame. Quelque 150 personnes ont ainsi pu constater que le projet changera avec panache la configuration et l’animation de ce secteur stratégique pour l’arrondissement de RDP-PAT.

Si cela fait des années, voire des décennies, que les résidents et principaux acteurs de Pointe-aux-Trembles réclament une revitalisation majeure de ce secteur, il semble que ce sera bientôt chose faite si on se fie au projet déposé par le promoteur (SDA). Ainsi 10 espaces commerciaux, 60 copropriétés en mode cohabitat et 45 logements locatifs abordables devraient voir le jour dès l’automne 2024 (au cœur des célébrations du 350e de Pointe-aux-Trembles) si le projet passe les étapes réglementaires de l’arrondissement (PPU, consultation publique, adoption finale par l’administration municipale), ce qui devrait être réglé assez rapidement compte tenu que la consultation publique est prévue fin juin. Le projet de la SDA s’intègre par ailleurs dans la nouvelle vision élargie et à long terme du Vieux-Pointe-aux-Trembles adoptée ces jours derniers par le conseil d’arrondissement, incluant la reconstruction complète de la rue Notre-Dame à cette hauteur prévue dès l’automne 2023.

Rappelons que ce projet de l’entreprise d’économie sociale SDA, annoncé en 2020, a été subventionné en partie par le Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole (FIRM), financé par Québec, et par l’arrondissement de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles. Afin d’assurer une emprise considérable en termes notamment de superficie, la SDA a acquis neuf bâtiments dans le quadrilatère, et travaille actuellement à acquérir l’église Saint-Enfant-Jésus à l’est de la Place du Village.

Cette fameuse « Place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles », qui offre depuis maintenant 7 ans aux citoyens une superbe vue sur le Fleuve et où s’amarre la navette fluviale qui relie P.A.T. au Vieux Port de Montréal en période estivale, deviendra ainsi de plus en plus le lieu de rassemblement par excellence des Pointeliers et sera encore plus animée avec les commerces avoisinants qui s’installeront, notamment terrasses, restaurants, microbrasserie, etc., si le projet suit son cours. Sans compter que plus de 200 nouveaux résidents devraient à terme habiter tout juste à proximité du site, qui a par ailleurs, ça vaut le coup de le souligner, accueilli cette semaine un tableau multimédia du projet montréalais Cité Mémoire de l’organisme Montréal en histoires.

Détails du projet

« Le but du projet présenté aujourd’hui est toujours celui de départ pour la SDA, soit d’opérer un renouveau pour en faire un cœur de village animé et stimulant avec son identité spécifique, en faire un quartier authentiquement pointelier », a déclaré d’entrée de jeu hier Stéphane Ricci, directeur du projet, lui-même un Pointelier. Il a grandi dans l’arrondissement et y réside toujours. Il a aussi rappelé que la proposition présentée « est le fruit de plus d’un an de consultations avec les citoyens, les commerçants et les acteurs du milieu. »

Cela se traduit par trois principaux objectifs selon le promoteur. Soit « d’offrir une nouvelle offre complémentaire et distinctive de commerces indépendants; un milieu de vie favorisant le rapprochement, les rencontres et la vie de communauté selon les principes de la ville en 15 minutes; et une mixité de nouveaux logements de qualité et abordables », le tout en s’harmonisant dans le cadre bâti, naturel et patrimonial du site.

À la suite de la démolition de la plupart des vieux bâtiments acquis, la SDA projette de construire trois grands bâtiments, de 5 et 6 étages. Un du côté nord de Notre-Dame, au coin de la rue Sainte-Anne, un sur le côté sud entre la rue Sainte-Anne et la Place du Village, et un autre sur la rue Saint-Anne, à la suite du bâtiment précédent, avec entre ces deux derniers une ruelle verte.

Le volet commercial prévoit une dizaine de commerces « de bouche », soit principalement des restaurants, cafés, épiceries, terrasses, qui seront situés sur Notre-Dame et même à l’entrée de la Place du Village (microbrasserie avec terrasse, par exemple).

Le complexe de 60 copropriétés, côté sud de Notre-Dame, offrira une fenestration abondante, un espace extérieur pour chaque logement, et « un milieu de vie qui favorise la vie de communauté. » On parle ici d’espaces de travail partagés, d’une cuisine et d’un atelier de bricolage communautaires, de jardins communautaires, d’une ruelle verte, d’un service d’auto-partage, d’une terrasse partagée sur le toit, etc.

Quant au bâtiment abritant les 45 logements locatifs, du côté nord de Notre-Dame, il sera géré en partenariat avec la Corporation Mainbourg. Il s’agit de logements abordables et de qualité (certification LEED et Novoclimat) bénéficiant aussi notamment d’une terrasse commune sur le toit, d’un jardin communautaire et d’un service d’auto-partage.

« Premièrement je suis très heureuse de la participation en grand nombre des citoyens de Pointe-aux-Trembles ce soir, ils ont visiblement répondu à l’appel. J’ai aussi trouvé très intéressants et pertinents à la fois la présentation de la SDA et les échanges avec le public, les questions étaient bonnes et les réponses étaient transparentes, c’était très constructif. On sentait ce soir qu’il y avait une vision claire de développement territorial pour le bien commun », a déclaré en entrevue la mairesse de l’arrondissement de RDP-PAT, Caroline Bourgeois, en toute fin de présentation.

L’équipe de la SDA est sur les lieux aujourd’hui toute la soirée pour répondre aux questions des résidents et échanger avec eux. C’est dans la magnifique maison patrimoniale située au 76, rue Saint-Jean-Baptiste, de 18h à 21h.