La rue Masson sera réservée aux piétons, cyclistes ainsi qu’aux usagers des transports en commun afin d’aider à contrer la Covid-19.

Voies partagées de type « transit mall » dans RPP

Communiqué de presse – 19 mai 2020 – Arrondissement de RPP

Dans la continuité de l’aménagement de neuf super-îlots à priorité piétonne sur l’ensemble du territoire, l’arrondissement de RosemontLa Petite-Patrie met en place trois nouveaux projets pour favoriser la vie, le travail et le divertissement à moins de 500 mètres de chez soi. Rappelons que ce nouveau type d’aménagement s’inscrit dans une démarche globale de transition écologique visant à rendre les milieux de vie plus résilients.

Voies partagées de type transit mall 

Tout d’abord, l’Arrondissement transformera prochainement certains tronçons des rues commerciales Masson, Beaubien et Saint-Laurent en voies partagées de type transit mall pour maintenir la distanciation physique lors des achats locaux.

Les rues Masson, entre la 2e Avenue et le boulevard Saint-Michel, ainsi que Beaubien, entre Christophe-Colomb et Saint-Denis, seront réservées aux piétons, cyclistes ainsi qu’aux usagers des transports en commun. La création d’un aménagement similaire sur le boulevard Saint-Laurent, entre Saint-Zotique et Jean-Talon, s’inscrit pour sa part dans le cadre du circuit des voies actives sécuritaires de la Ville de Montréal, dévoilé le 15 mai dernier, et sera réalisé en collaboration avec la Ville pour en assurer la cohérence.

« À l’image de ce qui se fait à Vancouver, San Francisco et dans plusieurs villes européennes, les citoyens de Rosemont–La Petite-Patrie pourront déambuler à distance sur des rues aérées, traverser en tout lieu pour se rendre d’un commerce à l’autre et profiter d’espaces publics apaisés, explique le maire de RosemontLa Petite-Patrie, François William Croteau. Les commerces et restaurateurs ayant pignon sur rue sur Beaubien, Masson et Saint-Laurent bénéficieront de cet achalandage piétonnier et cycliste tout en disposant d’espaces supplémentaires pour faire respecter la distance de deux mètres dans le cadre de leurs activités. »

Urbanisme tactique et transitoire

Pour aider les restaurants, bars et cafés à offrir des services pour emporter, déconfinement ou non, l’Arrondissement a mandaté une firme d’urbanisme locale pour s’assurer que ceux-ci puissent profiter rapidement d’aménagements transitoires sécuritaires et adaptés aux directives de santé publique. Ces installations leur permettront essentiellement de s’étaler sur la voie publique en plus de faciliter la distanciation physique de la clientèle, et ce, afin de contribuer à leur vitalité économique lorsque la reprise de leurs activités sera autorisée par la santé publique. L’Arrondissement compte permettre gratuitement, entre autres, l’installation de tables sur la rue par les commerçants.

 « Les villes jouent un rôle clé dans la relance du commerce, car sans aménagements adéquats, les établissements ne pourront pas reprendre leurs activités convenablement. En offrant plus d’espace aux piétons et en permettant aux établissements d’étendre leurs activités sur le domaine public, il sera possible de servir un plus grand nombre de clients de façon sécuritaire dans une ambiance agréable. Ces aménagements auront un impact non négligeable sur la rentabilité et la survie de plusieurs établissements », a déclaré Pierre Thibault, président de la Nouvelle Association des Bars du Québec.

 L’Arrondissement a décidé de se saisir de cette crise sanitaire pour explorer de nouvelles innovations urbaines. Dans la foulée des projets d’appropriation de l’espace public par les citoyens déployés dans RosemontLa Petite-Patrie au cours des dernières années, l’Arrondissement offrira la possibilité aux Rosepatriens et Rosepatriennes de prendre possession gratuitement de cases de stationnement sur rue afin de les rendre plus conviviaux par l’ajout, entre autres, de mobilier urbain et la réalisation de projets de verdissement.

Ces deux mesures permettront d’expérimenter une nouvelle manière d’occuper l’espace public, de créer de l’innovation réglementaire et d’adapter nos pratiques d’urbanisme aux nouvelles réalités urbaines.

Livraison à vélo pour favoriser l’achat local  

Pour donner un coup de pouce supplémentaire au commerce local, l’Arrondissement mettra en place, en collaboration avec l’organisme Solon et la Coop Carbone, un service local de livraison à vélo offert aux commerces locaux des quatre coins du quartier, en plus de remorques à vélo disponibles en libre-service pour les citoyens sur l’ensemble du territoire. Dans les premiers mois suivant le déploiement de cette initiative, dont les modalités seront précisées ultérieurement, les frais de livraison seront pris en charge par l’Arrondissement afin de rendre ce service accessible aux plus vulnérables.