(Image tirée de la page Facebook de l’arrondissement de MHM)

Québec octroie 1 M$ au développement du transport actif dans MHM

Dans le cadre du Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU), le gouvernement du Québec vient tout juste d’octroyer un million pour le développement des transports actifs dans l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve (MHM). Apaisement de la circulation en zone scolaire, réaménagement d’une rue et sécurisation de bandes cyclables sont prévus.

La députée Karine Boivin Roy d’Anjou-Louis-Riel et le maire Pierre Lessard-Blais de l’arrondissement MHM (Courtoisie)

«La députée d’Anjou–Louis-Riel, Mme Karine Boivin Roy, au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Mme Geneviève Guilbault, et du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Benoit Charette, annonce l’octroi d’une aide financière de 1 031 838 $, laquelle sera répartie en trois projets, à l’arrondissement de MHM afin d’encourager la population à opter pour la mobilité active», indique le communiqué de presse émis par l’équipe de Mme Boivin Roy.

Détails des projets

Le projet de l’apaisement de la circulation en zone scolaire aux abords de l’école primaire Saint-Donat recevra un montant de 500 000 $, tandis que le réaménagement de la rue A.A. Desroches, en vue de sécuriser les déplacements actifs vers l’annexe de l’école Sainte-Louise-de-Marillac et du parc Germaine-Pépin, pourra compter sur 500 001 $. Un montant de 31 837 $ sera également octroyé à la sécurisation des bandes cyclables unidirectionnelles sur la rue Viau entre les rues Hochelaga et Sherbrooke.

Les projets sont financés par l’intermédiaire du TAPU, un programme découlant du Plan pour une économie verte 2030. Ce dernier vise à inciter la population québécoise à privilégier les modes de transport alternatifs à l’auto-solo en choisissant les transports actifs, tels que la bicyclette et la marche. En plus de contribuer à la lutte contre les changements climatiques, le transport actif est bénéfique pour la santé. De plus, les projets sont cohérents avec le Plan d’action en sécurité routière 2023-2028 puisqu’ils contribuent à améliorer l’offre d’infrastructures cyclables et à sécuriser les déplacements des usagers plus vulnérables. Dévoilé en août 2023 par la ministre, ce plan, inspiré de la Vision Zéro, présente 27 mesures pour réduire le nombre d’accidents sur le réseau routier, ainsi que leur gravité.

« Je suis heureuse de cette aide financière accordée par notre gouvernement pour le développement des transports actifs dans l’arrondissement MHM. Ces projets auront un impact positif sur la qualité de vie et sur la sécurité de l’ensemble des usagers de la route, notamment les plus vulnérables. Les aménagements qui en découleront permettront aux citoyennes et citoyens d’opter pour des déplacements actifs plus sûrs et plus sains », a souligné Karine Boivin Roy.

« L’annonce de cet investissement est une très bonne nouvelle. Tel qu’indiqué dans notre Plan Climat 2022-2030, les citoyen.ne.s de l’arrondissement sont prêt.e.s à adopter les transports actifs et demandent plus de mesures pour assurer leur sécurité et celle de leurs enfants. Je suis persuadé que les mesures d’apaisement de la circulation en zone scolaire et la sécurisation des pistes cyclables vont motiver bon nombre de personnes à se déplacer autrement qu’en voiture », a mentionné quant à lui Pierre Lessard-Blais, maire de l’arrondissement de MHM.