(Courtoisie RAEM)

Des jardins pédagogiques à Saint-Léonard et à la Pointe-aux-Prairies

Le Réseau alimentaire de l’Est de Montréal (RAEM), en collaboration avec deux éco-quartiers locaux, mettra en branle un projet de jardins pédagogiques dans des écoles de Saint-Léonard et de la Pointe-aux-Prairies. Ce sera l’occasion d’apprendre à des élèves d’écoles primaires classées IMSE 8, 9 ou 10 les rudiments du jardinage et de les sensibiliser à l’environnement.

«Nous avons le plaisir d’annoncer que notre projet, Les Apprentis Jardiniers : Cultiver la Connaissance et la Durabilité, réalisé en collaboration avec l’Éco quartier de Saint-Léonard et L’Éco de la Pointe-aux-Prairies, a remporté l’appel à projets de la Ville de Montréal, engagée pour le développement des initiatives en agriculture urbaine et pédagogiques sur l’ensemble de l’Île», indique le communiqué de presse émis par le RAEM. «Grâce à la confiance accordée par la Ville de Montréal, nous commencerons dès septembre prochain à installer des bacs en bois écologiques ainsi que des mini-serres dans des écoles sélectionnées. Ces jardins pédagogiques permettront de développer les connaissances de base en jardinage des enfants tout en les sensibilisant à l’environnement.»

(Courtoisie RAEM)

«Notre initiative vise à sensibiliser les élèves des écoles primaires classées IMSE 8, 9 ou 10 à travers une démarche éducative et une saine alimentation. L’approche ludique, déterminante pour capter et maintenir l’attention des élèves âgés de 6 à 10 ans, sera au cœur de notre projet. Les bacs accueilleront une variété étendue de plantes maraîchères, permettant aux élèves de suivre l’évolution des plantations tout au long de l’année scolaire, de la semence à la récolte. En complément, un conteneur spécifique pour le compostage sera intégré, permettant aux élèves de comprendre le processus de compostage et de participer activement à la réduction des déchets organiques.»

«Les activités proposées engageront les élèves dans des expériences pratiques telles que la plantation de semences, l’entretien des plantes, la gestion du compost et la récolte des légumes. Des ateliers de 45 à 60 minutes seront proposés pour sensibiliser aux sujets comme la sécurité alimentaire, la biodiversité et la conservation de l’environnement. Le cycle de développement des cultures, en harmonie avec les saisons, sera expliqué, mettant en avant l’importance d’une saine alimentation.»

«Notre objectif est de créer un environnement d’apprentissage stimulant et pratique, favorisant la découverte et la compréhension des concepts liés à l’agriculture urbaine et à la durabilité environnementale. Grâce à cette initiative, nous espérons inspirer les jeunes générations à adopter des pratiques durables et à prendre conscience de l’importance de l’environnement dans leur quotidien», termine le communiqué.