De gauche à droite : Jean-François Bellemare, directeur de la formation continue et des services aux entreprises; Julie Hérard, gestionnaire de programme (Établissement Joliette); Marie-Line Dansereau, gestionnaire régional éducation; Nicolas Guérard, directeur adjoint intervention (Établissement de Cowansville); Isabelle Lemaire, sous-directrice à l’Établissement Cowansville; Annick Shannon, gestionnaire de programme (Établissement de Cowansville); Julie Hautin, directrice adjointe de la formation continue et des services aux entreprises; et Louis Gendron, directeur général (Courtoisie du Cégep Marie-Victorin)

Le Cégep Marie-Victorin souligne son demi-siècle d’enseignement en milieu carcéral

Le 19 juin dernier, lors d’une soirée qui s’est déroulée à l’atrium du pavillon Guillaume-Couture, le Cégep Marie-Victorin a célébré ses 50 ans d’enseignement en milieu carcéral, soulignant ainsi son apport à la réinsertion sociale de plus de 5 000 étudiants et en profitant pour rendre hommage à trois cadres retraités.

«La Direction de la formation continue du Cégep Marie-Victorin a célébré ses 50 ans d’enseignement collégial en milieu carcéral lors d’une soirée conviviale qui s’est tenue dans l’atrium du pavillon Guillaume-Couture, le 19 juin», indique le communiqué de presse émis par l’établissement d’enseignement. «Réunissant plus de 70 personnes, dont des membres du personnel, des enseignantes et enseignants, ainsi que des partenaires institutionnels, cet événement a mis en lumière un demi-siècle de contributions significatives à la réinsertion sociale de plus de 5 000 étudiantes et étudiants.»

«Depuis 1973, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur du Québec et le Service correctionnel du Canada, le Cégep Marie-Victorin s’engage à offrir une formation collégiale polyvalente aux personnes incarcérées. Cet engagement sert à contribuer à leur réinsertion sociale et améliorer leur employabilité grâce à des programmes adaptés et une pédagogie inclusive.»

« L’engagement du personnel est essentiel à la réussite de notre mission. Grâce à leur dévouement, nous pouvons créer un environnement éducatif stimulant et encourageant, où chaque personne peut se sentir valorisée et soutenue dans son parcours académique », mentionne Julie Hautin, directrice adjointe de la formation continue et des services aux entreprises.

Le cégep a profité de l’occasion pour rendre hommage à certains cadres retraités. «La Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison a honoré trois personnes pour leur contribution exceptionnelle à la mise en place de la Chaire : Nicole Rouillier, directrice générale du Cégep Marie-Victorin, retraitée; Jean-Pierre Miron, directeur de la vie étudiante et du Bureau de développement international, retraité; et Jean-Pierre Simoneau, directeur des opérations, Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison, retraité», termine le communiqué.

De gauche à droite : du Cégep Marie-Victorin, Jean-François Bellemare, directeur de la formation continue et des services aux entreprises; Nicole Rouillier, directrice générale retraitée; Gilles Lépine, directeur général retraité; Raymond Gohier, initiateur du projet pour le Cégep Marie-Victorin; Louis Gendron, directeur général; Julie Hautin, directrice adjointe de la formation continue et des services aux entreprises; Raoul Cantin, administrateur régional au Service correctionnel Canada; Jean-Pierre Miron, directeur de la vie étudiante et du Bureau de développement international retraité; et Jean-Pierre Simoneau, directeur des opérations, Chaire UNESCO de recherche appliquée pour l’éducation en prison retraité (Courtoisie du Cégep Marie-Victorin)

Le Cégep Marie-Victorin compte poursuivre son enseignement en milieu carcéral.